Touba Limoges

DAHIRA TOUBA LIMOGES

Historique

Crée en 2004, le Dahira Touba Limoges fonction aujourd’hui sous la forme d’une association reconnue par les autorités publiques françaises et régie par la loi 1901 et de son décret d’application du 16 Août 1901.

Le Dahira Touba-Limoges a été créé par des étudiants fraîchement débarqués en France pour poursuivre leurs études supérieures. À leur arrivé, ils ont été confrontés à la nouvelle vie « occidentale ». Une vie où la pratique religieuse permettant de vivifier sa foi musulmane est constamment confrontée à des obstacles divers et variés. Ces étudiants, sénégalais pour la plupart, nouvellement arrivés à Limoges, s’en rendent très vite compte et voient dans le Dahira un cadre pouvant les permettre de se préserver de toutes ces tentations liées à la vie occidentale. Ils voient aussi dans le Dahira un lieu leur permettant de conserver leurs valeurs culturelles, et religieuses.

Tout au début, les talibés (disciples) mourides majoritairement constitués d’étudiants se retrouvèrent chaque week-end par le biais du bouche à oreille, d’abord au 3, allée du Maréchal Lyautey puis au 3, allée du Maréchal Franchet d’Espérey chez des disciples Mourides. Ces rencontres hebdomadaires devenant de plus en plus désirées et accueillant de plus en plus de monde, furent finalement transférées à une des salles de la cité universitaire de la borie, dans un souci de respect des règles de cohabitation avec les voisins. C’est ainsi que ces rencontres entre disciples mourides donneront naissance au Dahira des Mourides de la ville de Limoges et ses environs.

Objectif et But du Dahira Touba Limoges

Le Dahira Touba Limoges se fixa ainsi comme mission d’être un lieu de rencontre permettant à chaque musulman, au-delà des mourides, de mieux connaitre la religion musulmane, notamment par la formation. Il fut un endroit où furent organisés des débats et conférences religieuses, des séances de lecture et d’apprentissage du saint Coran, des séances de répétitions et de prestations des « khassidas ».Il fut et restera également un lieu où le « Zikr’Allah » sera pratiqué incessamment.

Le Dahira Touba Limoges est également un moyen de véhiculer les enseignements et œuvres de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du « Mouridisme » dans une perspective d’entraide, d’unité et de cohésion dans les domaines religieux, éducatifs, éthiques, culturels et sociaux.

Sur le plan social justement, l’objectif est de rassembler l’ensemble des disciples mourides, mais aussi ceux appartenant à d’autres confréries telles que les « tarrikhas » de la« Tidjannyyah », de la « Khadriyyah »…, dans l’unité et l’entraide islamique.

 

Organisation et Fonctionnement du Dahira Touba Limoges

Le Dahira Touba Limoges est devenu de fil en aiguille un démembrement de la Fédération des Mourides du Centre de France (FMCF). La FMCF est composée de six (6) autres Dahiras que sont : Touba Clermont Ferrand, Touba Lyon, Touba Orléans, Touba Roanne, Touba Saint Etienne et Touba Tours. Dans le cadre de cette Fédération de Dahira, des événements tels que le Maouloud et le Grand Magal de Touba, sont souvent célébrés ensemble au niveau fédéral en vue de matérialiser cette union qui se trouve être une recommandation divine, réitérée par notre Cheikh en « Ndiguëul ».

La même FMCF est à son tour représenté(é) à l’international (auprès du Khalif Général à Touba en passant par Serigne Mame Mor Mbacké son Diéwrigne chargé des Mourides de l’extérieur…), mais aussi au niveau national (auprès des autorités étatiques française par exemple) par la Fédération Nationale des Mourides de France (FNMF).

Dans le cadre de son organisation locale, le Dahira Touba Limoges réuni en assemblée générale a été structuré en quatre (4) commissions placées sous l’égide d’un « Diéwrigne » qui veut dire Responsable moral supervisant l’ensemble des activités et programmes du Dahira :

  • La Commission Information et Communication (CIC) : représente le secrétariat permanent du Dahira. Elle veille à la transmission des messages et informations vers tous les membres. Ceci, afin de les tenir informé du bon déroulement des activités et missions telles que : les convocations hebdomadaires pour la tenue des rencontres. Elle a aussi comme mission d’exhorter les membres dans le cadre des cotisations mensuelles et « Adyya » qui veut dire simplement dons.
  • La Commission Culte et Conservatoire (CCC) : veille à la lecture du Saint Coran réparti(e) chaque semaine entre les membres et sympathisants qui souhaitent y participer. Elle dirige les répétitions et déclamations des « khassidas ». Elle est également chargée d’enseigner, d’aider et faciliter l’enseignement des personnes (adultes et enfants) qui éprouvent le besoin de lire en arabe le coran et d’apprendre le sens des écrits du Cheikh à travers ses œuvres tels que : « Tazawudu Sikhar », « Massalikoul Djinane »ou bien le « Xurratul Hayni » de Serigne Souhaïbou MBACKE etc.

L’enseignement du Saint Coran aux enfants des membres et sympathisants du Dahira est et restera une des missions principales de cette commission.

  • La Commission Des Finances (CDF) : est le trésorier général qui gère le patrimoine financier du Dahira. Cette commission organise toutes stratégies pouvant amener le Dahira à mener à bien l’ensemble de ses projets sur le plan financier. Comme la CIC, Elle a aussi comme mission principale d’exhorter les membres dans le cadre des cotisations mensuelles et autres « Adyya ». Elle est la trésorière qui encaisse les cotisations des membres et décaisse au nom de l’association toutes dépenses relatives à son fonctionnement.

 

  • La commission organisation Local (COL) : elle est chargée de la gestion du patrimoine matériel du Dahira. Elle coordonne l’organisation des événements comme le Grand Magal de Touba, le Maouloud, les visites des guides religieux etc.

NB : Chacune de ces commissions locales est représentée au niveau de la Fédération des Mourides du Centre de France (FMCF) par au moins un membre.

Partenariats et relations extérieures

Outre ses activités au niveau local, au niveau du centre et au niveau national, le Dahira Touba Limoges entretient des relations étroites avec tous les confrères de tout « Tarrikha » notamment, ceux du Dahira de la « Tidjannyyah » de Limoges. En effet, certains événements comme le Maouloud sont, depuis quelques années, célébrés avec la collaboration des deux entités.

 

Contacts

Responsable Moral : Serigne Amadou Makhtar KOYATE

Son siège social est situé au : 8 Square du Luxembourg 87220 FEYTIAT

E-mèl : jeankoyate@gmail.com / ndiamegueye86@yahoo.fr / seyembay@hotmail.fr / diakhatefallou23@yahoo.fr

 

A Serigne Sidy Makhtar MBACKE représentant de Serigne Touba, que dieu le miséricordieux, le clément lui accorde sa grâce, une longue vie et une santé de fer (Amine).

Qu’allah nous accorde la force et les moyens d’accomplir les missions de pérennisation du mouridisme (Amine)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *